BSN est une team située dans le Sud Vendée
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 H&K MK23 Socom Tokyo Marui (+ changement canon interne et joint HopUp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silent Scope
Membres du Bureau
Membres du Bureau
avatar

Messages : 305
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 34

MessageSujet: H&K MK23 Socom Tokyo Marui (+ changement canon interne et joint HopUp)   Dim 11 Jan - 19:23

Bonjour a tous.

Aparté RS, le vrai Mark 23 H&K (source Armes Tir et Passion)

En 1991, l’US Socom (le commandement des opérations spéciales américain) dresse un cahier des charges pour un nouveau concept de pistolet, le pistolet dit « offensif ».

Cette arme réservée aux forces spéciales, devra être chambrée dans le calibre 45acp et disposer une capacité d’au moins 10 cartouches. Le 9mm millimètre parabellum adoptée dans les années 80 par l’armée américaine en même temps que le Beretta M9 n’a pas été retenu.
La platine devra être simple en double action/simple action, on a donc choisi un système classique alors que la mode est à cette époque aux armes à platine double action uniquement (DAO) pour les forces de l’ordre.
La longévité devra être exceptionnelle puisque le pistolet devra tirer 30 000 cartouches de 45acp +P sans qu’il soit nécessaire de changer la moindre pièce tout en gardant une excellente précision au tir.

A titre de comparaison, le 1911 qui es pourtant une référence en termes de robustesse devait « tenir » le choc pendant 15 000 coups seulement ( !).
Enfin, et c’est peut-être le plus important, c’est un véritable système d’arme dont l’Us Socom a besoin, ainsi, dès la conception, il devra être pris en compte l’intégration d’un silencieux et d’un module laser visible/invisible.
Knights Armement développera le silencieux et insight technologies mettra au point le module laser.
On peut imaginer l’avantage d’un soldat américain équipé d’un système de vision nocturne avec son arme silencée lors d’une opération « spéciale ».

Seule deux compagnies présenteront leurs prototypes, Colt tout d’abord, avec une version modifiée du double eagle dont la poignée a été rallongée pour accepter 10 cartouches et bien sure Heckler & Koch avec son Mk23 model 0 pistol.


Après une série de tests draconiens, les plus sévères réalisés avant l’adoption d’une arme de poing c’est le challenger allemand qui remportera le marché en 1993.
Il est dit que le Mk23 a avalé 60 000 cartouches durant les tests, avant que les contrôleurs ne se lassent.




La réplique Airsoft de Tokyo Marui

Réplique Non-Blow Back (culasse fixe au moment du tir)
Calibre: 6mm BB
Alimentation : 28 billes par chargeur rangées en quinconce, remplissage par le bas du rail du guide billes
Longueur de la ligne de visée: 197mm
Poids à vide : 1kg
Longueur avec silencieux: 427mm
Tir: semi automatique en double et simple action
Source d'énergie: gas HF134A (AE) (ou HFC22 (Green) après modification), remplissage dans le talon de chargeur

Déballage et contenu :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On se trouve devant une mallette en plastique de bonne facture recouverte d’un carton représentant la réplique en action.
On peut y trouver les informations principales, tels que la marque, le modèle répliqué, le fait que se soit un NBB, et une petite étiquette nous informe quel gaz doit être utilisé (bien qu’avec une petite modif, on puisse passer à plus pêchu niveau gaz).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l’arrière, nous avons une vision plus détaillé de ce qui se trouve dans la boite, avec  dans le sens de lecture horaire :

-Le silencieux.
-Le canon externe métal.
-La culasse Phase 2
-Le Hop Up réglable.
-Le chargeur contenant 28 billes.
-La détente, le magasine catch et l’arrêtoir de culasse métal.
-Le Bloc LAM (Laser Aligment Module : Module de visée laser).
-La Mallette rigide.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On enlève le carton, et on tombe sur la mallette sérigraphiée au nom de la réplique et de son fabricant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Mk23 se trouve installé dans un écrin de polystyrène dense de couleur noir, on peut donc y trouver :

-Le MK23 et son bloc LAM (nooooooooon sans blague ??)
-Le silencieux
-Un petit paquet de billes (grammage inconnu mais je suppute des 0.20g)
-Un chargeur (normalement non monté sur la réplique, mais sur la photo, j’avais engagé mon 2nd dans le MK23)
-Une petite étiquette qui ressort de la mousse supérieure de la mallette.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette petite étiquette permet de soulever facilement la mousse supérieure et ainsi trouver les notices/cibles/condition d’utilisation cachées dessous.

Petites série de photos et vues d’ensemble.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Silencieux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les marquages du silencieux.

Il possède apparemment les marquages du véritable silencieux, avec un petit ajout de la part de Tokio Marui.

Il est entièrement construit en métal à la finition noire brillante et reprend la forme et les dimensions du silencieux créé pour le MK23 réel par la firme Knight Armement.
Le pas de filetage est de 16mm

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La basse du silencieux se dévisse et permet de voir ce qu’il contient. Une suite de 4 manchon de mousse, disposé bout a bout.
Malgré sa conception relativement simple, celui-ci joue très correctement sont rôle, le fait que le MK23 soit NBB jouant beaucoup.
En effet, contrairement au GBB, qui à chaque tir vois sa culasse bouger et un nuage de gaz s’échapper de celle-ci, tout le gaz ne sort que par la bouche du canon sur le MK23. Ce nuage étant la principale source de bruit des répliques à gaz, le silencieux permet très efficacement de diminuer l’impact sonore du tir de la réplique. (Jocker et Gros Sac peuvent confirmer, vous faites plus de bruit en évacuant vos propre gaz intestinaux)
Sans le silencieux, le coup est sec et aigüe, avec ça devient une sorte de « clupp clupp clupp », la mécanique du percuteur faisant presque plus de bruit que le tir en lui-même !


Le chargeur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les marquages du chargeur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le logo du fabricant H&K ainsi que le marquage du calibre RS (cal.45) sur le bas du chargeur. Vous pouvez également voir les deux goupilles qui servent au démontage du talon de chargeur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le logo H&K sur le talon de chargeur ainsi que la valve de remplissage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les marquages Tokyo Marui ainsi qu’un rappel du calibre du modèle RS.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur cette photo, vous pouvez également voir une sorte de 3ème goupille entre les deux autres vu précédemment (flèche), il n’en est rien, il s’agit en fait d’une valve de sécurité qui, une fois une valeur de pression trop élevée atteinte dans le chargeur, va permettre de dégazer ledit chargeur. C’est cette valve que l’on doit modifier (cannibaliser en fait) pour pouvoir tirer au Green.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La valve de percussion.

Le chargeur est entièrement construit en métal, sauf sa base qui est en plastique de bonne qualité. Le remplissage en gaz se fait à la manière de quasi tout les GBB du marché. Le remplissage en bille (28) se fait en maintenant le poussoir du ressort vers le bas et en chargeant les billes par le bas de la colonne, celles-ci se rangeant en quinconce.

Le MK23

Les marquages du MK23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage du fabricant Heckler & Koch ainsi que du calibre sur le bas de la poignée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage de la culasse coté gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage de la poignée coté droit en bas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage de la poignée coté droit en haut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage ASGK au dessus du pontet coté droit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Numéro de série (malheureusement pas unique apparemment) sous le rail avant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquage sur le cache éjecteur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La sécurité de blocage de culasse abaissée (inactive)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La sécurité de blocage de culasse active.

Cette dernière prend la place de l’arrêtoir de fin de chargeur du modèle RS.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La sécurité ambidextre gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Droite.

Cette sécurité est la plus chiante à mettre, en effet elle n’est active que si le chien est abaissé, mais pas armé !
Mais une fois qu’on a pris le coup, ça va tout seul !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le bouton de magasine release.

En métal, il est ambidextre, donc actionnable de la droite ou de la gauche.


Le Bloc LAM

Les marquages du bloc LAM

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquages coté droit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Marquages coté gauche.

Le bloc LAM livré avec le MK23 est une réplique du bloc LAM de Solide Snake dans la série de jeu Metal Gear.
En effet, Marui aurait passé un accord avec Konami afin de créer une réplique de la LAM du jeu, celle-ci n’existe donc pas dans le monde RS et est exclusive au MK23 Marui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle se fixe sur le rail inférieur avant de la réplique, et se vis dans l’avant du pontet par le biais d’une grosse vis moleté.
Attention cependant, tout comme le Mark 23 réel, le rail est en 25mm, il n’y a donc pas possibilité d’adapter un bloc laser ou flash light prévue pour standard Picatinny ou Weaver sans modifications.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sous le bloc LAM, on peut trouver un bouton rotatif permettant en le tournant vers la droite ou la gauche d’alimenter le bloc LAM.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La gâchette à l’extrémité arrière du bloc permet deux utilisations différentes :

Poussée à gauche, on active la lampe et le « laser » ensemble. L’ensemble restant allumé tant que la gâchette n’a pas été remise en position neutre
Poussée à droit, on effectue un « flash », en gros la lampe et le "laser" ne reste allumé que lorsque la gâchette est poussée a droite et s’éteignent dés que l’on relâche la pression.
Pour l’actionner, il suffit de sortir un doigt du pontet, rien de plus simple.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce bloc est plus un gadget qu’autre chose. La lampe n’est pas bien puissante (à peine plus que ma MagLite AA) et le laser est en fait une pauvre petite diode rouge toute bête.
L’optimisation de cette dernière est prévue avec un bulbe de lampe G&P 8+1 led boostée a 9V et la pose d’un laser alimenté en 3V

Prise en main et test de tir.

A la prise en main, déjà on se rend compte que le bébé est du genre massif mais pas excessivement lourd.
Principalement construit en plastique de qualité, il est léger, la prise en main est très bonne a condition de ne pas avoir de mains de minus (avec mes paluches d’ours, ça passe tout seul).

L’aspect extérieur fait un peut « jouet », principalement a cause de l’utilisation massive du plastique.
En fait seul la partie mécanique est en métal, bon point pour la fiabilité (légendaire sur le MK23 TM).
La hausse et le guidon ne sont malheureusement ni réglable ni peint ni changeable, mais la longueur de la ligne de visé compense largement ces petits défaut et la précision s’avère excellente.
En étant de ce fait relativement grand, les organes de visé ne se voient pas gênés par la pose du silencieux.
La prise de visée se fait facilement.

Une fois le chargeur rempli de gaz (green) et de billes (MadBull 0.25) je commence par tirer sans le silencieux.

On peut choisir deux types de tir, simple ou double action, la course de la détente étant respectivement d’environ 10 mm en double action et de 5 mm en simple action.
La pression à exercer sur la queue de détente est quand à elle relativement importante, de l’ordre de plusieurs kilos.
C’est dur, ce qui peut nuire à la réactivité de la réplique, c’est le gros point noir de cette réplique.

On visse le silencieux et là……………OMG !!!

Voila pourquoi cette réplique est le backup préféré des snipers en airsoft !
A 5m on ne t’entend pas tirer !
La précision est redoutable, de l’ordre de 30m sans efforts.
La consommation de gaz est vraiment faible, un peut plus de deux chargeurs de billes pour un plein de gaz !
La discrétion et l’ensemble précision/portée compense largement (à mon sens) la puissance de feu de cette réplique.

Incident de tir

Rien à signaler, c’est du Marui, c’est increvable et fiable a l’extrême, bon sa tire peut être pas aussi vite qu’un Hi-Capa Xtreme ou qu’un M93R, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande.


Démontage et réglages.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour démonter la réplique, tirez la culasse vers l’arrières jusqu’à libérer l’ergot de verrouillage du levier de sécurité de culasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poussez sur cette goupille du coté gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et sortez le verrouillage de culasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poussez la culasse vers l’avant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et désolidarisez-la du corps de la réplique en la tirant vers le haut.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On peut voir ici la molette de réglage du Hop Up, un peut chiant de devoir démonter la culasse pour faire ses réglages, mais une fois régler, ça bouge plus !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retournez votre culasse, vous pouvez voir deux petits ergots de part et d’autre du canon (flèches).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poussez l’ensemble canon/hop up vers l’avant afin de libérer ces ergots.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Soulevez l’ensemble afin de le libérer de la culasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’ensemble canon/hop up désolidarisé de la culasse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Petite vue des la partie mécanique (dsl photo floue)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Déclipsez le cache éjecteur (2 ergots d’un coté, 1 de l’autre) en l’écartant légèrement (doucement, plastique inside).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Déposez le cache éjecteur et le petit ressort de hop up.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dévissez la vis qui fixe le canon externe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Puis tirez sur le canon externe pour l’extraire, c’est bien serré, donc allez y franco, enfin pas trop quand même !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le canon externe déposé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dévissez les deux petites vis du bloc hop up.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et séparez l’ensemble en deux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous avez maintenant accès au canon interne et au rubber.

Voila les pièces que j’ai montées :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Canon interne PDI en 6.01mm interne.
Hop up rubber NineBall.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme vous pouvez le voir, le canon et le rubber sont les même que pour le VSR-10 de chez Tokyo Marui.

Pour le remontage, procédez dans le sens inverse.


Après upgrade, la portée utile a gagnée 10m (40m) au bas mot, le groupement est bien meilleur et la vitesse a fait un bond d’environ 40FPS.


Avis, les - et +.


Les plus :

-Précision démente OOB
-Portée
-Finitions mais quasi Full Plastoc
-Fiabilité légendaire et éprouvée.
-Silence


Les moins :

-Full Plastoc ou presque (sauf l’interne mais ça se voit pas)
-Gros et encombrant
-NBB (pour certains, perso je m’en cogne le coquillard avec une queue de langouste)
-Détente longue et dure (je parle de la détente bande de petits pervers vicieux)



Pfiuuuuuu....................fini.

_________________
One shoot! One Out!
Le sniper est un abrutis qui exulte quand il tire une bille au bout d'une heure, alors qu'en face ils en sont déjà à leurs 3ème Hi-cap.
Revenir en haut Aller en bas
 
H&K MK23 Socom Tokyo Marui (+ changement canon interne et joint HopUp)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vend : M14 Tokyo Marui [vendu]
» SR 16 TOKYO MARUI NEUF
» MK23 socom
» Upgrade P90
» tarif pour changement jois spi de fourche?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACK SALAMANDERS NEST :: Accueil :: L'ATELIER :: Vos reviews-
Sauter vers: